24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi : Fermé
Mercredi : Fermé
Jeudi : 17h00 - 19h30 puis apéro démontage
Vendredi : Fermé
Samedi : 13h00 - 19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Histoire du Monde : les italiens préfèrent le vélo

photo véloViva la Bici en Italie !
Rtbf.be, 9 octobre 2012

L'Histoire du Monde nous emmène ce matin en Italie. Un pays où une petite révolution est en train de modifier le paysage urbain.

 

C'est assez surprenant mais pour la première fois depuis 1964, les Italiens ont acheté plus de vélos que de voitures. Entre crise économique et phénomène de mode. C'est une histoire que nous raconte Mathieu Van Winckel.

C'est une évolution qui va faire tomber un cliché. Celui de l'Italien fango filant à toute vitesse dans sa voiture sportive ou même en ville dans sa petite citadine. Un cliché qui est en passe d'être détrôné par celui de l'Italien écolo ou en tout cas économe. Les autorités viennent de faire le point sur les immatriculations en 2011... Et surprise 1.748.000 nouvelles immatriculations contre 1.750.000 ventes de vélos. Une légère supériorité pour le deux roues à pédale qu'on n'avait pas vu depuis 1964. C'est-à-dire avant l'ère du tout à la voiture.

Et le mois de septembre qui vient de s'écouler confirme la tendance... -25% de vente de voitures par rapport au même mois l'année dernière. Le secteur de l'automobile italien est sous le choc. Le constructeur Fiat a annoncé son pire mois depuis 1984... il y a 28 ans. Conséquences : certains nouveaux modèles vont être abandonnés... et une certaine inqiétude s'installe pour l'emploi dans le secteur.

Comment expliquer cette révolution. Et bien deux pistes sérieuses sont détaillées dans le quotidien la Repubblica. La crise d'abord avec la baisse de revenu des Italiens et les plans d'austérité imposés par le gouvernement. Une situation qui est couplée à un carburant qui brûle à prix d'or. 2 euros le litre. Forcés de se serrer la ceinture, les Italiens ont dû sacrifier une partie de leur budget auto.

Et puis ...plus qu'un moyen de faire des économies, la bici comme on dit là-bas, est devenu un véritable phénomène de mode. La presse parle même de bicimania... le vélo est véritablement devenu tendance. ET les Italiens ne semblent pas refroidis par le manque d'investissement public dans les pistes cyclables. Le dernier euro investi dans le matériel cycliste urbain, c'était il y a 13 ans.

Présentation du Collectif Vélos en Ville

Les News du vélo

Où sommes-nous?

24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77