24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi : 18h30 - 21h00
Mercredi : 17h30 - 21h00
Jeudi : 18h00 - 20h00
Vendredi : 18h00 - 21h00
Samedi : 13h00 - 19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Piétonisation de Noailles, Marseille piétine !

Noailles, la SOLEAM*, la piétonisation, Opération grand centre-ville et Ambition centre-ville cela vous parle ? Où en est-on de ces projets censés démarrer en 2011 et en 2016, et qui devraient être finis ou quasiment finis ? Le Collectif vélos en Ville avait-il prophétisé l’avenir dans son article de 2015 ?

On va essayer de faire court et rapide mais à Marseille court et rapide cela n’existe que pour les voitures et certainement pas pour le projets d’aménagements de l’espace public, encore moins ce qui font la place belle aux mobilités actives que sont le vélo et la marche à pied.

A la base, un fabuleux projet…

operationgrandcentreville1L'Opération Grand centre-ville, lancée en 2011, peut être résumée par l’image ci-contre.

Ambition centre-ville n’est finalement que la déclinaison 2017 des projets de l’opération grand centre-ville dans le secteur de l’hyper centre que nous vous avons présenté récemment ici.
Et enfin, on va donc retrouver dans ambition centre-ville, le projet de piétonisation du quartier de Noailles même si celui-ci a commencé bien avant le premier.

C‘était en effet de décembre 2014 à avril 2015 que le Collectif vélos en Ville avait participer à la première phase de ce projet, et nous avions décrit celui-ci dans un article détaillé que vous trouverez là : Le Fabuleux projet de la SOLEAM pour Noailles

Et en effet ce projet était ambitieux :
« Le plan d'aménagement que nous mettons à votre disposition affiche très fièrement une vaste zone piétonne. Ici la rue piétonne n'est pas l'exception mais bien la règle sur toute la zone de Noailles : seuls les véhicules autorisés (pompiers, camion-poubelles, ambulances) ont le droit de circuler dans cette zone. »

Surtout lorsqu'on le replaçe dans son contexte :
« Ce projet peut paraître ambitieux pour une ville qui ne connaît que quelques rares rues piétonnes envahies par les voitures entre 18h00 et 13h00 mais dans d'autre villes ce type d'aménagement est la règle dans l'hyper centre à l'instar d'une ville pas si éloignée que cela : Montpellier. »

Avec une phase d’aménagement qui devait commencer en 2016, mais :
« Et parce qu'il y a toujours un mais dans cette ville toujours frileuse à se transformer, l'issue du projet n'est pas certaine. En effet, tout ceci constituera in fine, un plan guide de la SOLEAM (le maître d'ouvrage) pour Marseille Provence Métropole, mais la frilosité des élus en général, la peur de la faisabilité technique (pourtant bien plus simple qu’aujourd’hui) font que le projet pourrait se voir amputer d'une partie de ses atouts. »

Mais finalement…

Soleam - Noailles small 2Erequalification Noailles 2018t donc nous voici en 2018, avec les prophéties du Collectif Vélos en Ville : retard et amputation !

requalification noailles2018 AMPLors de la réunion publique sur le projet qui a eu lieu le 24 janvier  2018 ( soit trois ans après), nous avons pu prendre note des coup de rabots et exprimer notre mécontentement comme en témoignent les nombreux articles de presse consacrés à cette réunion :

La Marseillaise du 26 janvier 2018, toujours prompt à réagir sur ce genre de sujet.
La Provence du 27 janvier 2018, dans laquelle on apprend que le Collectif vélos en Ville est partenaire de Ambition Centre-Ville.
Marsactu du 27 janvier 2018, qui organise bientôt une réunion débat sur le sujet du réaménagement du centre-ville (15 février).


Et entre ces deux images, on peut constater ce que l’inertie marseillaise sait faire de mieux : user les plus beaux projets au fil du temps. Adieu, la piétonisation des abords de la gare de l’est qui jouxte la place des capucins, de la rue Jean Roque, du haut de la rue d’Aubagne et de la rue Moustier.

Que restera-t-il donc à la fin, quand le projet aura finalement eu lieu (ou pas) ? Sans doute pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et une fois l’incivilité marseillaise passée par là, accompagnée du laxisme de la police, il ne restera plus rien du tout.

La raison à cela se trouve sur les panneaux de présentation de la SOLEAM : « Le projet de piétonisation de Noailles sera ainsi intégré et précisé dans le cadre de cette étude  dont les premiers résultats sont attendus au début du 2eme trimestre 2018 ». Encore une fois, on reporte l’échéance d’un projet à celui d’un autre plus grand, plus ambitieux et plus tard, surtout beaucoup plus tard…

Mais la métropole, elle, ne manque pas d’humour (ou de pragmastisme) : Sous le prétexte d’œuvrer à court terme celle-ci nous propose la substantifique moelle du projet , le rabotage ultime au stade de l’allumette, ci-contre.

On change le sens de circulation d’une rue sur 40 mètres...

De plus, l’observateur averti se rendra compte que si le projet n’était pas raboté il engloberait tout de suite, et de fait, une zone plus grande jusqu’à la rue Paradis puisque les rues Pavillon, Rouget de l’Isle, de la glace, Vacon, Pisançon et  Davso sont soit déjà piétonnes soit obligées de le devenir. Et on ne parle pas de la rue Estelle et au delà vers la préfecture et le cours Julien. On aurait pu faire une zone piétonne jusqu'à La Plaine, mais on en reparlera.

Tout ceci serait raisonnable, si et seulement si, cela s’était passé il y a 10 ans, 20 ans ou plus comme les autres grandes villes françaises l’ont fait, en leur temps. Mais à l’heure actuelle, il faut que Marseille cesse de prendre du retard et qu’elle rentre dans le XXI siècle, sinon en 2030 elle aura 50 ans de retard par rapport au reste de l’Europe.

Vous êtes donc toutes et tous invité.e.s à aller apporter vos remarques le mardi matin et le jeudi après-midi aux services municipaux, 40 rue Fauchier à seulement 7 minutes de vélo de Noailles sur le registre prévu à cet effet pour la concertation. Vous avez jusqu’au 22 février inclus.  Vous y retrouverez les documents présentés lors de la réunion publique et téléchargeables ici.

*Non la SOLEAM n’est pas un gros mot. Il s’agit de la SOciété Locale d’Equipement et d’aménagement de l’Aire Métropolitaine dont le nom latin pourrait être interprété par « presse à jus », c’est dire s'il faut des efforts pour sortir quelque chose de cette ville et de cette métropole. En revanche ce que les élus peuvent faire de la SOLEAM cela peut être autre chose que du jus, alors exprimez-vous...

Pour une zone apaisée visible à Noailles

Par arrondissement

Pistes cyclables