24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires d'ouverture

Fermé pour une durée indéterminée
 
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




USES : le jeu-concours du Collectif Vélos en Ville

USES, c’est le nom d’un nouveau jeu - concours que le Collectif Vélos en Ville lance aujourd’hui. USES un jeu pour essayer de comprendre comment l’espace est utilisé à Marseille. Tout le monde peut participer, il suffit de lire les règles du jeu et de nous envoyer vos participations. Les gagnants seront affichés sur le site web de l’association.
On entend souvent dire que Marseille est la ville de la bagnole, que tout y est fait pour elle et qu’il n’y a pas de place pour le vélo. Ce n’est effectivement pas difficile à remarquer, encore moins de le dire mais le prouver demande quelques efforts. C’est donc avec ce jeu que l’on vous propose de montrer à quel point à Marseille on favorise l’utilisation de la voiture au détriment des modes actifs et du transport en commun. C’est également avec USES que le Collectif Vélos en Ville propose de comparer l’utilisation qui est faite par les Marseillais de la voirie à l’utilisation qui en est faite par les aménageurs. Autrement dit de comparer les parts modales de chacun des modes de transport (Véhicules motorisés, transport en commun, Vélo et piétons) à l’espace de la voirie qui leur est dédié.
Pour illustrer en quoi consiste ce jeu nous nous sommes pliés ci-dessous à l’exercice. Nous avons donc mesuré la distribution de l’espace de la voirie.
 
L’usage des rues du centre ville par les aménageurs :
Dans une rue donnée quelle est la largeur de celle-ci consacrée à chacun des modes de transport ?
Nous avons pris trois exemples de rue qui nous semblent emblématiques des aménagements marseillais :
Collectif Vélos en Ville USES jeu concours Aménagement Cyclable Marseille
 
Utilisation de la voirie Cours Lieutaud (au niveau de la rue Jean Roque)
Le cours Lieutaud, est l’emblème des emblèmes : une voie rapide en plein centre ville qui a bien failli devenir une autoroute il n’y pas si longtemps. Celui-ci nous a finalement très déçu dans ce jeu concours. Nous pensions qu’il allait pulvériser des records mais nous avons finalement trouvé un challenger. Avec ses 85% de places réservées à la voiture il s’en sort néanmoins très très bien avec une note que toutes les villes françaises nous envieraient dans les années 60.
Véhicules motorisés : 85% Piétons : 15% transport en commun et Vélo : 0%     Note : CC
Collectif Vélos en Ville Marseille jeu concours USES Aménagement cyclable
 
Utilisation de la voirie Boulevard National (secteur sud)
Le boulevard National qui dans sa partie sud avec ses deux voies centrales ultra larges à sens unique et ses deux stationnements en épis empêche de relier la bande cyclable du boulevard National nord à la piste cyclable du boulevard Longchamp : il vous en coûtera un grand détour par le boulevard de la liberté si d’aventure vous vouliez relier ses deux rares aménagements cyclables.
Ce candidat n’arrive pas à se hisser à la plus haute place de notre jeu, car nous avons dû établir une moyenne pour celui-ci. En effet, même si ce secteur n’et pas très long, le stationnement en épis n’est pas traité de façon uniforme puisque parfois les potelets empêche le stationnement en pied de façade et des fois non (voir photo). On peut ainsi dire que ce boulevard nous réserve le pire et le moins pire variant de 81 à 88 % de place dédiée à la voiture. Avec une moyenne de 84%, il ne se hisse pas à la première place du podium, mais conserve tout de même une très belle note.
Véhicules motorisés : 84% Piétons : 16% transport en commun et Vélo : 0%     Note : CC
 
Utilisation de la voirie Boulevard de la Liberté
Collectif Vélos en Ville Marseille jeu concours USES Aménagement cyclable
Collectif Vélos en Ville Marseille jeu concours USES Aménagement cyclable
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le boulevard de la Liberté avec ses trois voies centrales extra-larges à sens unique et ses deux stationnements en épis ne pouvait être oublié. Il parait même qu’il va être réaménagé.
C’est notre grand gagnant du mois qui avec ses 87% (et des poussières) d’espace réservé à la voiture se hisse à la première place des rues marseillaises.
Véhicules motorisés : 87% Piétons : 13% transport en commun et Vélo : 0%       Note : D
Collectif Vélos en Ville Marseille jeu concours USES Aménagement cyclable
 
Mais combien de temps ce boulevard gardera-t-il sa place de dernier de la classe ?
Vous pouvez concourir à ce jeu et nous envoyer vos données selon les règles définies à la fin de cet article.

Maintenant comparons cet usage de la rue qui est fait par les aménageurs avec l’usage qui en est fait par les Marseillais.
 
 
L’usage des rues du centre ville par les Marseillais :
part modale 483x323
 
La part modale, c’est la proportion du nombre de déplacement effectués par un mode de transport donné. Les données sont issues du Plan de Déplacement Urbain de Marseille Provence Métropole à la page 27. Sur ce schéma vous pouvez voir par exemple que 71% des déplacements du centre ville sont fait à pied tandis que les déplacements en voiture ne représentent que 16%. Le vélo quant à lui flirte avec les 1% tandis que les Transpires en Commun, pardon, les Transports en Commun représentent 12%.
 
 
Résultats des courses :
resultats 584x235
Nous avons donc deux types d’usages radicalement différents dont la dualité montre bien que les usages faits de la voirie à Marseille n’ont pas grand chose de rationnels. Certains argueront qu’une voiture est plus grosse qu’un piéton, ce qui justifie la dépense d’espace. C’est bien le problème : à Marseille il semble que l’on a oublié que la ville appartient aux habitants et non pas aux voitures, que l’on ne transporte pas des voitures mais des humains. La preuve, Marseille compte 500 000 voitures pour 850 000 habitants.
Pourquoi favoriser alors un mode de transport qui prend autant de place, qui pollue autant, qui fait autant de bruit et qui tue autant de personnes ?
 
 
Bonus :
Utilisation de la voirie, Rue d’Aubagne (niveau rue de Châteauredon)
 
rue daubagne 400x300
En voilà encore une de rue dont les usages sont bien disparates : La partie basse de celle-ci bien qu’arborant un panneau de zone piétonne permet néanmoins l’emprunt par des véhicules motorisés. La partie plus haute que la rue longue des capucins permet depuis quelques jours le double sens cyclable. La partie encore plus haute est-elle depuis quelques mois aménagée en zone de rencontre. Malheureusement, cette zone s’arrête, allez savoir pourquoi à la rue Jean Roque à la limite du 6eme arrondissement, au pied de votre association.
C’est cette zone de rencontre que nous voulons vous présenter en bonus. Avec un ratio de 47% pour le piéton et 53% pour les engins motorisés, cet aménagement remporte (on espère provisoirement) le prix Collectif Vélos en Ville catégorie talon d’or.
Pour apprécier la place consacrée au vélo dan un tel aménagement il convient de se rappeler que la zone de rencontre permet le double sens cyclable, soit la possibilité de circuler dans les deux sens pour les vélos dans cette rue à sens unique pour les voitures. De ce fait et même si la signalisation horizontale est défaillante on peut considérer qu’une partie de la voirie est dévolue au vélo sur 80 centimètres.
On arrive à un résultat final de :
Véhicules motorisés : 41% Piétons : 47% et Vélo : 12%
Note : AA (manque une signalisation horizontale).
grph aubagne 424x232
 
 
Règle du jeu-concours :
Vous avez donc compris qu’il s’agit de mesurer les différentes largeurs de voirie consacrées aux différents modes de transport.
Vous devez vous munir à minima d’un décamètre pour effectuer les mesures. Le double décimètre est proscrit… Les mesures devront être d’autant plus fines que vous mesurez une rue étroite.
L’espace véhicules motorisés comprend aussi bien les voies de circulation, que le stationnement sur voirie ou sur trottoir.
L’espace piéton comprend l’espace de trottoir où ne prend pas place un stationnement voiture, c'est-à-dire là où sont les potelets. S’il n’y a pas de potelet il y a fort à parier qu’il n’y aura pas de place pour les piétons. L’espace piéton se mesure de la façade jusqu’au potelet ou au bord du trottoir.
Pour le vélo et les transports en commun se sont les mêmes règles de mesures.
Vous devez si possible nous fournir des images et l’emplacement de la mesure.
Enfin, nous vous conseillons de faire les mesures à plusieurs pour votre propre sécurité.
 
Les différents prix du jeu-concours :
Les lauréats et un classement seront affichés sur le site web de l’association. Au 31 décembre le prix annuel sera célébré.
Les prix d’indignation
Le prix « du meilleur aspirateur à bagnoles » : prix de l’aménagement présentant le moins de place pour les modes actifs et le plus de place pour la voiture.
Le prix « micro-trottoir » : prix du trottoir le plus étroit indépendamment du reste de la largueur de la voirie.
Le prix « micro-piste-cyclable » : prix de la voirie présentant la piste ou bande cyclable la plus étroite indépendamment du reste de la largueur de la voirie.
Le prix « RT’eMmerde, changez donc de mode » : prix de la voirie présentant la voie de bus la plus large non ouverte à la circulation des cyclistes.
Les prix d’encouragement
Le prix « Collectif Vélos en Ville » catégorie « roue d’or » : prix de la voirie présentant la plus grande largeur en % ou en absolu consacrée à la circulation des vélos.
Le prix « Collectif Vélos en Ville » catégorie « talon d’or » : prix de la voirie présentant la plus grande largeur en % ou en absolu consacrée à la circulation des piétons.
 
 

Pour une zone apaisée visible à Noailles