24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi : 18h30 - 21h00
Mercredi : 17h30 - 21h00
Jeudi : 17h00 - 20h00
Vendredi : 18h00 - 21h00
Samedi : 13h00 - 19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Retour du week-end cyclo des 15 et 16 décembre 2018

puyloubier articleQuand on habite Marseille ou sa région, on connaît la silhouette de la Sainte Victoire. De loin, de plus près, des tableaux de Cézanne ou des guides de randonnée. Mais qui aurait deviné qu'à son pied, à environ 400 mètres d'altitude, à l'ombre de sa Majesté, se trouve un petit village, tout beau, tout mignon qui mérite d'être connu : Puyloubier.
En plein centre de ce village se trouve le charmant gîte bien chauffé et très spacieux. Idéal pour une équipe de cyclistes motivés.

J'avoue que je me demandais tout le temps comment cela se prononce: PUY LOU BIER. J'ai fini par le savoir...

Mitch ne nous avait pas menti. Il faisait beau temps ce samedi 15 décembre lorsqu'on a pris le train. Partis de Saint Charles, on devait retrouver le reste de l'équipe, les vélos bien chargés, l'esprit curieux et les cuisses en mode d'attente. Car oui, il était prévu de monter le pas de la Couelle, un petit col situé avant Trets.
Passés par Auriol où les poulets rôtis du marché dégageaient une odeur séduisante, et après avoir traversé des paysages romantiques et hivernaux, nous avons enfin rejoint un endroit magnifique pour pique-niquer au soleil, enrobés d'une odeur de thym frais. La Sainte Victoire était à portée du regard.
Dans un tel cadre, le taboulé ordinaire a définitivement meilleur goût !
 
mini puyloubier 2Arrivés à Puyloubier une petite heure avant la tombée de la nuit, bien émerveillés par l'espace et l'équipement du gîte que nous partagions cette nuit-là avec deux ouvriers viticoles, il n'était pas évident de choisir un lit. En effet, le choix était trop grand parmi les nombreux dortoirs.
Après quelques courses collectives au commerce local pour le repas du soir, nous avons profité du crépuscule pour nous balader à pied dans les ruelles pittoresques du village. Les illuminations de Noël commençaient à surgir et l'air devenait de plus en plus frais.
Puis repas avec pâtes aux champignons et à la crème.
Nos deux colocataires ont eu la générosité de nous prêter leur sauce moutarde hyper-forte pour manger nos feuilles de salade.
Puis récits de voyageurs aventuriers autour d'un vin rouge, puis dodo.

mini puyloubier 1Le lendemain était, hélas, pluvieux, mais l'humeur ne l'était point ! Après un petit déjeuner presque festif et non moins convivial, nous disions adieu à nos deux colocataires. Nous sommes repartis sous un ciel gris avec quelques gouttes tombantes. La Sainte Victoire sur notre droite était précieusement couverte par une brume matinale. Belle et majestueuse, comme d'habitude.
Comme cette « petite pluie » devenait de plus en plus forte, l'arrivée à Cadolive était incontestablement bienvenue.
Nous y avons retrouvé deux courageux cyclistes de la balade mensuelle du dimanche. C’est là qu’Arnaud et Nico nous ont trouvé un petit bistrot où nous pouvions déjeuner et boire un excellent vin chaud à un euro pour nous réchauffer.

A ce moment-là, par surprise, le groupe a sorti le petit gâteau avec une bougie à souffler car c'était mon anniversaire ! Qui aurait cru que ces cyclistes soient aussi de bons chanteurs ? Et puis, que dire de cette petite mélodie d'anniversaire jouée sur une flûte irlandaise ! Ils transportent tout un tas d'affaires, ces cyclistes, car on ne sait jamais de quoi on pourra avoir besoin lors d'un cyclo-voyage...
Après une petite danse sur la musique de Noël qu'on entendait devant la salle de spectacle où nous avions garé nos vélos, ce fut le retour à la maison.
Pour les uns vers Aubagne, pour les autres vers Marseille par la route des Termes, dans un cadre sauvage qui rappelle celui des Calanques. Mitch a probablement raison : la vie est un cadeau.

Quant à nous, on le déballe quand on pédale !

Agnieszka

Vidéo Balade à Aubagne

Visite guidée par un non-voyant