24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Permanences de l'atelier :

Lundi 30 : 18h45-21h
Mardi 31 : 18h-20h30
Mercredi 01 : 16h-21h
Jeudi 02 : 17h15-21h
Vendredi 03 : 18h-20h30
Samedi 04 : 13h-19h
 

Newsletter




Verbalisations à vélo : soyons clair !

piste cyclable Depuis le début du confinement, de nombreuses informations, parfois divergentes, s'étalent dans les médias : a-t-on le droit d'utiliser le vélo comme moyen de transport durant la durée du confinement ? Et si oui, pour quelles raisons ?
 
Dès le départ, la loi est claire : elle ne restreint pas le vélo comme moyen de déplacement, seulement les motifs de sortie. Et pourtant les communications institutionnelles mettent à mal la clarté de la place du vélo durant le confinement. Dès lors, c'est la mise en application de la loi qui en pâtit : la FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette), alerté par plusieurs verbalisations injustifiées de cyclistes, se voit contrainte de saisir le Conseil d'État. Dans son ordonnance du 30 avril 2020, le Conseil d'État a estimé que le gouvernement ne s'était pas positionné clairement sur la question, entrainant par la suite de nombreuses verbalisations.
 
Il est donc tout à fait légal d'utiliser le vélo pour tous les déplacements autorisés pendant le confinement.
 
Si vous connaissez des personnes ayant été verbalisée de manière abusive pour l'usage du vélo pendant le confinement, vous pouvez contester la démarche sur https://www.antai.gouv.fr/