24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Permanences uniquement sur RDV
Achats de pièces et de vélos pd les permanences
Horaires et resa sur la page d'accueil
 

Newsletter




Apprendre à réparer et entretenir son vélo dans la joie et la bonne humeur ! 

C’est l’objectif pédagogique du CVV, qui fonctionne sur un système d’entraide, pour apprendre à entretenir et réparer son vélo. 

Si vous savez déjà réparer un vélo, vous trouverez tout le matériel nécessaire et vous pourrez faire profiter à d’autres de vos savoirs.

Si vous n’êtes pas un expert de la mécanique, le collectif souhaite vous guider dans votre pratique et vous rendre plus autonome.

Le Collectif Vélos en Ville met à disposition des adhérents un local, des outils et les conseils du salarié responsable de l'atelier et des bénévoles, afin de devenir autonome vis-à-vis de son vélo, c'est-à-dire "vélonome".

Fonctionnement de l’atelier

Comment ça marche ? Quelques règles simples :

    Adhérer à l’association et présenter sa carte
    Réparer son vélo ou aider les autres
    Remettre les outils à leur place
    Trier ses déchets en fonction du tri proposé
    Repartir en roulant !
Présentation du localvelo-1réduite
Photographie du journal 20 minutes
 
Depuis, septembre 2011, le local du Collectif s'est agrandi et vous accueille au sein de ses différents espaces.

Le local est composé d'une première pièce pour l'accueil des adhérents et les permanences de l'atelier, un second espace de convivialité avec de la documentation sur différentes thématiques autour du vélo, les bureaux des salariés et service civique et un troisième espace de stockage de vélos en attente de démontage, remontage, ainsi qu'une salle de réunion.
 

Vente de vélos et de pièces

Au Collectif Vélos en Ville, vous pouvez acheter un vélo d’occasion et différentes pièces. Ce sont des vélos qui proviennent de dons et sont remis en état par les membres de l'association. Les pièces d'un vélo sont réutilisées pour assembler d'autres vélos. C'est le deuxième cycle de vie... de votre cycle, qui échappe ainsi à la Déchetterie. Sur dix vélos récupérés, sept pourront avoir une seconde vie.

Des séances spécifiques de démontage et de remontage de vélos sont proposées dans l'année afin de s'initier ou se perfectionner à la mécanique, de manière pédagogique.

Les vélos remis en état sont marqués, ce qui permet de reconnaitre facilement votre vélo en cas de vol.

Les personnes qui souhaitent effectuer le marquage anti-vol peuvent le faire sur rendez-vous. Le tarif est de 5 euros pour un adhérent, 8 euros pour un non-adhérent.

 
Le Collectif est membre du réseau d'ateliers L'Heureux-Cyclage, engagé dans le réemploi des vélos

L'Heureux-Cyclage 'est un réseau d'ateliers auquel appartient le Collectif Vélos en Ville et qui regroupe environ 70 ateliers en France, agissant en centre ville ou périphérie, avec différents types de publics.

Les ateliers du réseau ont pour objectif commun de promouvoir l'activité des ateliers vélos dans tous les quartiers, l'apprentissage de la mécanique et de favoriser le réemploi des vélos inutilisés.

Faire partie du réseau permet de bénéficier de l'expérience des autres ateliers et d'apporter ses connaissances afin de faciliter la gestion des ateliers et la pratique des cyclistes. Pour vous, adhérent du CVV, cela vous donne la possibilité de profiter des ateliers du réseau Heureux-Cyclage, sans repayer la cotisation, quand vous êtes en voyage.

Pour plus d'infos sur les ateliers du réseau :http://www.heureux-cyclage.org/La-liste-des-Ateliers-Velo.html

 

Appel à bénévoles :
 
Nous recherchons des personnes motivées pour encadrer les ateliers les après-midi ou les séances de recyclage des vélos du Collectif Vélos en Ville  (en soirée).

C’est l’occasion d’échanger sur le vélo et rencontrer des personnes de tout âge. Une seule qualité requise : la bonne humeur !
 
Pas de connaissances en mécanique demandées.

 

Bénévole référente :
Marie Stauffer
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 49 93 73 89

 

Les personnes sans qui la commission n'existerait pas :

Charlie Anne-Pauline Emmanuel Patrick photo 1 Bernard
Charlie Anne-Pauline Emmanuel Patrick Bernard  
Antoine Patrick Ramananarivo Yannick Céline wilczynski Louise
Antoine Patrick   Yannick Céline Louise    
avatar trombinoscope 717x1080 Plan de travail 1 copie 10 bleu avatar trombinoscope 717x1080 Plan de travail 1 copie 10
 Marie Christophe 
Fatima Isabelle Aurélien    
Christophe    Philippe  Mathieu  emily  bleu
 Christophe
  Philippe
 Mathieu Emily Alexandra


En ce moment à l'atelier:

Qu'est ce que la "Responsabilité Élargie du Producteur " de vélo ?

La Responsabilité Élargie du Producteur « REP », désigne « des dispositifs particuliers d'organisation de la prévention et de la gestion des déchets qui concernent certains types de produits ». En d'autres termes, « les producteurs, c'est-à-dire les personnes responsables de la mise sur le marché de certains produits, peuvent être tenus responsables de financer ou d'organiser la gestion des déchets issus de ces produits en fin de vie ». En pratique, les producteurs se regroupent autour d'éco-organismes agréés à but non lucratif pour atteindre cet objectif.

Quels sont les objectifs d'une filière à responsabilité élargie du producteur ?
L'Agence pour la Transition Écologique (ADEME) identifie trois objectifs relatifs à la mise en place de ces filières :
  • « Développer le recyclage de certains déchets et augmenter la performance de recyclage de ces déchets ;
  • décharger les collectivités territoriales de tout ou partie des coûts de gestion des déchets et transférer le financement du contribuable vers le consommateur ;
  • internaliser dans le prix de vente du produit neuf les coûts de gestion de ce produit une fois usagé afin d’inciter les fabricants à s’engager dans une démarche d’écoconception. »

Quels sont les produits concernés par ces filières ?
Les produits entrant dans le champ d'application de ces filières sont énumérés de manière exhaustive. Aujourd'hui une vingtaine de produits sont concernés, comme les pneumatiques depuis 2004 ou les déchets issus des bateaux de plaisance et de sport depuis 2016. La France est l'un des pays avec le plus de filières REP, mais c'est encore loin de couvrir tous les produits de consommation courante.

réparation vélo REPAinsi, la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire prévoit à la fois d'étendre le périmètre de filières existantes (celle de l'ameublement prendra aussi en compte les textiles de décoration dès 2022) et de créer neuf filières.
Ces dernières couvrent les emballages de la restauration et professionnels ; les produits de tabac à filtres en plastique ; les produits et matériaux de construction dans le bâtiment ; les jouets ; les articles de sport et de loisir (ASL) ; les articles de bricolage ; les chewing-gums ; les textiles sanitaires et les engins de pêche avec du plastique.

Les articles de sport et de loisir incluent les vélos. Cette filière REP entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2022.
Qu'est-ce qu'implique la mise en place d'une filière REP « articles de sport et de loisirs » ?
Aujourd'hui, l'organisation de cette filière est en cours de construction. D'après « L'étude préalable à la mise en place de la filière REP articles de sport et de loisirs » de l'ADEME, l'un des premiers objectifs est de définir ce qu'est un article de sport et de loisir ; ce qui permettra une clarification des produits concernés et exemptés de cette obligation. Ce document présente ensuite trois scénarios d'organisation de ces filières : un mode d'organisation financier du réemploi, une organisation opérationnelle de la mise à disposition du réemploi et la coexistence de ces deux propositions.

Les filières sembleront s'adapter individuellement aux produits car la catégorie des « articles de sport et de loisir » est large, allant des vêtements et des chaussures, aux composants électriques et électroniques et en passant par le mobilier sportif.
 
Une réflexion déjà initiée dès 2013
En 2013, une pré-étude avait déjà été réalisée par l'Heureux Cyclage, réseau que nous avons contribué à fonder et à faire vivre depuis plus de dix ans. Elle concernait la filière locale de réemploi des cycles et initiait une réflexion sur l'importance de cette filière dans le cadre de la REP. De nombreuses initiatives locales et volontaires sont déjà mises en place depuis de nombreuses années concernant la prise en charge des cycles en fin de vie. Une coordination et dialogue entre les différentes structures du cycle du vélos sont nécessaires pour améliorer les dispositifs de prévention et de gestion des déchets et faire converger les intérêts de la filière.

Marquage Bicycode : ce qui change en 2021

À partir du 1er janvier 2021, les vélos neufs seront identifiés par un numéro unique associé aux coordonnées de son propriétaire. Cette obligation entre en vigueur au 1er juillet 2021 pour la vente des vélos d'occasion.

bicycodeSi vous êtes propriétaire d'un vélo acheté avant 2021, vous n'êtes pas dans l'obligation de procéder à son marquage, mais c'est recommandé.

Si votre vélo a été marqué avant cette date, vous devez rapidement enregistrer vos informations sur le site du Bicycode. Dans le cas contraire, votre numéro ne sera plus valable une fois le transfert fait vers le nouveau fichier national en février 2021. Vous ne serez plus identifié.e comme le.a propriétaire du vélo.

Les données recueillies sont répertoriées dans des fichiers gérés par l'Association pour la Promotion de l'Identification du Cycle (APIC) et mises à disposition de la police en cas de signalement. Ces informations se limitent à celles nécessaires pour vous restituer votre vélo le cas échéant. Seul le statut du vélo sera visible par tous.tes : vélo en vente, vélo volé, vélo en service, etc.

Ainsi si vous souhaitez acheter un vélo d’occasion déjà marqué, vous devez vérifier la propriété du vélo. Le.a propriétaire doit faire le transfert des informations en ligne. Dans le cas contraire, l’acheteur.euse pourrait se voir accuser de recel. Le marquage des vélos est une étape nécessaire pour lutter contre les vols ! Le propriétaire d'un vélo qui s'est fait voler le sien aura tendance à ne pas le remplacer ou bien à en acheter un autre dans une gamme et un état inférieur selon l'INSEE. Toutes les infos sur le site du BicyCode : https://www.bicycode.org/faq-bicycode.rub-2/faq-2021-des-proprietaires-de-velos.rub-79/

A savoir, le marquage peut également être réalisé sur d'autres engins de déplacements personnels (comme les trottinettes électriques). Renseignez vous auprès de votre opérateur de marquage. Le Collectif Vélos en Ville se propose de ​ marquer votre vélo au local de l'association​ (sur rendez-vous).

Ateliers avec Low-tech & Refugié.e.s

Low-tech & réfugié.e.s s'est associé avec le Collectif vélos en ville pour organiser deux ateliers de mécanique vélo en non-mixité. Ces ateliers ont permis à 6 femmes réfugiées d'acquérir un moyen de locomotion pour les déplacements du quotidien et d'apprendre les bases de la mécanique.

atelier femmes réfugiéesLe premier atelier a eu lieu le lundi 30 novembre. Après une petite introduction de l'association et ses chantiers d'action, le vrai travail a commencé sur trois vélos donnés. Ces vélos ont été en amont préparés pendant des après-midi de remontage (merci les bénévoles !) mais le programme de la séance n'en a pas été pour autant moins dense. Nous avons vu comment :
  • Rehausser sa selle en fonction de sa taille ;
  • Dévoiler sa roue ;
  • Vérifier l'état et changer sa chambre à air ;
  • Resserrer et régler ses freins ;
  • Changer sa chaîne ;
  • Changer son câble de vitesse ;
  • Régler son dérailleur arrière et avant ;
  • Appréhender les outils de la mécanique vélo.
Une séance bien remplie pour faire en sorte que les participantes puissent partir en roulant sur leurs vélos ! La seconde séance a eu lieu le lundi 7 décembre.

Pour compléter le kit cyclistes de nos nouvelles adhérentes, nous faisons appel à vous pour récupérer 6 casques adultes, lumières et 6 antivols, afin qu'elles puissent rouler en toute sécurité!

Des idées d'objets à faire soi-même avec des pièces de vélo

SERD 2  légendeDans le cadre de la Semaine Européenne de réduction des Déchets 2020 (SERD), nous mettons en valeur les différentes créations bénévoles à bases de pièces de vélos sur le visuel à côté.
Vous retrouverez l'explication de la plupart de ces créations sur internet.
Si vous avez besoin de matériaux pour les construire, nous mettons les rebuts de vélo à disposition (chambre à air, roue, etc.).
Et si vous même vous avez fait vos propres créations, n’hésitez pas à nous les partager !

Les bases du diagnostic vélo

Ça y est, tu as décidé de passer le cap : acheter un vélo d’occasion. Problème, tu ne sais pas comment vérifier l’état du vélo ? Ou bien tu as déjà un vélo mais il y a comme un bruit bizarre que tu n’arrives à pas identifier.
Tu prends alors un rendez-vous dans un atelier d'auto-réparation ou chez un vélociste pour apprendre à réparer ton vélo, mais tu aimerais faire un diagnostic avant pour savoir si on a la pièce de rechange adéquate ?

C’est le moment d’apprendre à faire un « diagnostic vélo » !

PotPLOn a failli vous faire une petite vidéo maison, mais ce n’est pas notre spécialité. On a préféré alors vous sélectionner quelques liens pour vous faciliter la vie :
Si tu as la flemme ou que tu préfères apprendre avec des humains, nos supers bénévoles expérimenté.e.s vous accueillent avec plaisir au sein de notre atelier !

Comment choisir son vélo ?

vélo, comment choisir son, marseille
 
Ça y est ! Des personnes sont convaincues des bienfaits et de l’utilité de se déplacer au quotidien à vélo. Mais parmi tous les vélos existants, lequel choisir pour sa pratique quotidienne ?

Il y a pléthore d’informations sur le sujet : de quoi y passer des heures. Du coup, on a voulu rassembler quelques éléments glanés pour faciliter sa première recherche.
  • Déterminer son usage :
A chaque usage son vélo, ainsi il faudrait se demander quelle distance allez-vous parcourir  (courts ou longs trajets) ? Souhaitez-vous un vélo polyvalent (quotidien et/ou faire des balades) ? Quels dénivelés vais-je rencontrer ? Quels sont les particularités de mes trajets  : bitume, chemins, trous dans la chaussée, pavés, rails de tram, escaliers à prendre ? Et aussi : sur quel type de vélo je me sens le plus à l’aise ?
  • L’assise :
Préférez-vous avoir une posture droite qui amène confort et bonne visibilité sur le trafic (vélo de ville), une posture plus sportive type allongée pour avoir plus de puissance de pédalage (vélo de course) ou un peu entre les deux (VTC, VTT, randonneuse) pour un usage multiple semaine et week-end ?
  • Le poids :
Vous avez besoin d’un vélo léger pour affronter les collines sur votre chemin et porter le vélo sur l’épaule pour grimper les escaliers jusqu’à votre appartement ou vous préférez un vélo solide et stable pour porter des charges lourdes au retour des courses et transporter vos enfants ?
  • La forme du cadre :
Jusqu’à quel degrés je peux lever la jambe pour grimper sur le vélo ? Plus sérieusement, il est conseillé de choisir une hauteur de cadre adaptée à la hauteur de votre entrejambe pour pouvoir s’arrêter et descendre de son vélo facilement .
  • La taille du cadre :
Il est important de bien choisir la taille de son cadre par rapport à sa morphologie afin d’éviter tous problèmes d’inconfort à l’usage. Il existe plusieurs méthodes pour connaître la taille du cadre de vélo adéquate. Mais pour faire simple, il faut connaître votre taille, mesurer la longueur de votre entrejambe et vous référencer aux tableaux existants sur le net pour connaître la hauteur de cadre approprié (distance entre l'axe du pédalier et le sommet du raccord de selle), comme celui ci par exemple.

La longueur du tube horizontale du vélo joue aussi dans le choix du cadre selon la taille de vos jambes et de votre buste. Mais les formes de cadre étant tellement différentes aujourd’hui, le mieux étant d’essayer le vélo, pour voir comment vous vous sentez dessus.
  • Le nombre de vitesses :
Le nombre de vitesses dépend du nombre de plateaux (de 1 à 3) et du nombre de pignons ( de 1 à 12). La taille de ceux-ci diffèrent selon le nombre de dents qui permettent d’avoir plus ou moins une adaptabilité au dénivelé (moulinage possible en montée ou grande amplitude à la descente). Pour une ville comme Marseille, un minimum d’un plateau et de 6 pignons est nécessaire pour circuler dans le centre ville.
  • Les suspensions :
Pour la ville pas besoin de suspension arrière. À l’avant avec ou sans, cela dépend si vous voulez sauter quelques obstacles et amortir les vibrations, en sachant qu’une suspension avant va rajouter du poids au vélo.
  • Les éléments de sécurité obligatoires : on vous avez dressé la liste il y quelques temps dans cet article.
  • Enfin les petits + : pratiques mais qui peuvent se rajouter par la suite : porte-bagage, panier, garde-boue, béquille, carter etc...

Et vous quels conseils pouvez-vous donner ?


Pour aller  plus loin
- Choix du vélo : https://www.fub.fr/moi-velo/velos/chaque-usage-son-velo

L'atelier d'auto-réparation et l'économie circulaire

Ces premiers jours de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) nous amène à faire le lien entre nos modèles de production et de consommation, et la quantité de déchets qu'ils entraînent. Ces systèmes ont pour conséquences l'épuisement des ressources naturelles, la consommation de masse, l'amplification des pollutions… et la création de déchets.

Nous devons aussi repenser ce modèle dans le monde du vélo afin de limiter la production des déchets. L'atelier y participe activement en permettant aux usagers d'apprendre à réparer leurs vélos, mais aussi en les remettant en état et, le cas échéant, en récupérant les pièces pour qu'elles servent à la réparation d'autres vélos.

Qu'est-ce que l'économie circulaire ?

L'économie circulaire propose un modèle alternatif de gestion durable des ressources et de limitation de la quantité de déchets produits. C'est un pilier du développement durable qui est défini comme un objectif de la transition énergétique.
Ce système vise à atteindre une empreinte écologique neutre en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires. Il s'agit d'intervenir, par ordre de priorité, sur la prévention de la production des déchets (via le réemploi des produits notamment) puis sur le traitement des déchets (via la réutilisation, le recyclage, et à défaut par la valorisation).*

*article L.110-1-1 du Code de l'environnement, modifié par la loi n°2020-105 du 10 février 2020

Comment l'économie circulaire permet-elle de limiter la production de déchets des vélos ?

SERD chaine réduction déchetsLa règle des « 4R » est l'une stratégie de gestion des produits et des déchets. Elle se décompose de la manière suivante :

1- Refuser les produits à usages uniques ainsi que ceux dont on n'a pas vraiment besoin ;

2- Réduire la consommation des produits et la quantité de ceux qui arrivent en fin de vie. Cette étape est soutenue par l'atelier qui permet à chacun de pouvoir entretenir son vélo afin de prévenir l'usure de ses pièces, et ainsi éviter la consommation d'un nouveau produit.

3- Réutiliser ce qui ne peut pas être réemployer. En effet, deux voies sont possibles pour allonger la durée de vie d'un vélo déjà en circulation sur le marché :

Premièrement, par l'opération de réemploi, le nouvel usage de l'objet reste identique à celui initial : un vélo reste un vélo. Par exemple, dans le cadre du Collectif Vélos en Ville, il peut s'agir de la situation où le propriétaire d'un vélo le vend, le donne ou apprend à le réparer ou à le remettre en état, afin qu'il soit à nouveau utilisable. Le vélo n'a alors jamais eu le statut de déchet.

Deuxièmement, la réutilisation. Il s'agit d'une opération qui consiste pour un propriétaire à donner ou vendre son vélo, par exemple en le déposant dans une déchèterie. Ensuite ce vélo, qui est devenu un déchet, passe par l'opération de « préparation en vue de la réutilisation ». L'usage final de cet objet sera différent de son usage initial : le cadre d'un vélo permettra de créer une lampe.

4- Recycler les matières premières. En dernier ressort, les composants du vélo peuvent être recyclés. Il s'agit d'un ensemble de techniques permettant de récupérer la matière première d'un vélo qui a le statut de déchet, afin de les réintroduire dans leur circuit de production.

Au-delà de l'allongement de la durée d'usage des produits (via la réparation, l'achat d'occasion, le réemploi et la réutilisation), l'économie circulaire intervient dans d'autres domaines : l'approvisionnement durable, l'écoconception, l'écologie industrielle et territoriale, l'économie de fonctionnalité, la consommation responsable et l'amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets. Ce sont les sept piliers de l'économie circulaire.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous inscrire à un MOOC (cours gratuit diffusé en ligne) sur l'économie sociale et solidaire (inscriptions possibles jusqu'au 4 décembre 2020) !

Pourquoi acheter un vélo d'occasion ?

En   2018,   près   de   7400   vélos   étaient   vendus   chaque   jour   !   C'est   un   chiffre   qui   montre   une   nouvelle  fois l'engouement des français pour le vélo. L'Observatoire du Cycle 2020 précise que sur les 29 % de personnes qui prévoient d'acheter un vélo d'ici la fin de l'année 2020, 24 % souhaitent faire un achat d'occasion. Cette proportion représente la répartition entre le marché du neuf et le marché de l'occasion le reste de l'année. En cette Semaine Européenne de Réduction des Déchets, nous allons dresser un panorama des avantages à acheter un vélo d'occasion, plutôt qu'un vélo neuf.

Pourquoi acheter un vélo d'occasion quand on peut acheter un vélo neuf ?

vélo d'ocassion vente Les premiers arguments sont écologiques. Acheter un vélo d'occasion, c'est économiser les ressources ! Cela permet d'éviter l'extraction de nouvelles matières premières pour produire un nouvel objet. Aussi, le bilan écologique d'un vélo neuf s'envole à cause de son transport jusqu'en France : sur le volume annuel des ventes de vélos, moins d'un quart est issu d'une production française.

Acheter un vélo d'occasion, c'est aussi un argument économique. Les vélos d'occasion peuvent s'acheter moins cher que les vélos neufs. Si le vélo d'occasion n'est pas fonctionnel, il y a de forte chance que celui ci puisse être réutilisé avec quelques réparations. Il ne faut donc pas hésiter à venir le faire réparer et-ou à apprendre à réparer son vélo. Apprendre à réparer son vélo, c'est éviter de le mettre en vente... pour en acheter un autre en état de fonctionnement (neuf ou d'occasion) et ainsi de suite. En moyenne, près de 1 million de vélos sont jetés chaque année alors que 70 % sont réparables. Pour ce faire, il est possible de bénéficier du programme Coup de Pouce du gouvernement qui rembourse 50€ pour la remise en état de son vélo, même d'occasion.

vélo occasion marseilleEnsuite, acheter un vélo d'occasion c'est éviter le rachat d'un autre pour cause de vol (environ 1 000 vélos sont volés par jour !). En effet, il y a moins de chances de se faire voler un vélo d'occasion plutôt qu'un vélo neuf (mais ce n'est pas systématique, alors quoi qu'il en soit n'oubliez pas le marquage Bicycode !).  

Et  enfin,  une  fois  que  vous  achetez  votre  vélo d'occasion et  que  vous  lui  avez  apporté  toutes  les  réparations nécessaires pour rouler en sécurité, vous pouvez le personnaliser. Si vous le souhaitez, vous pourrez par exemple électrifier n'importe quel vélo.

Acheter un vélo d'occasion, c'est donc s'engager pour la protection de l'environnement, faire des économies et renoncer à attribuer le statut de déchet au vélo... N'oublions pas que « le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas ».

Une semaine européenne pour réduire nos déchets - version 2020

 Chaque année, du 21 au 29 Novembre a lieu la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) : une semaine de sensibilisation, organisée par l’ADEME, Agence de la transition écologique.
Ne jetez pas vos vélos donnez-les RS

Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets  c’est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car « le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! ».

Cette démarche est au cœur du projet du Collectif Vélos en ville : récupérer les vélos mis au rebus pour leur donner une nouvelle vie, tout en permettant l’accès à une mobilité plus douce pour l’environnement. Ancrée dans l'économie circulaire, une équipe de bénévoles réparent pour revendre des vélos d'ocassions à tous les prix, et récupèrent différentes pièces de mécanique afin de les proposer aux adhérent.e.s de l'association. Les pièces restantes, que nous ne pouvons utiliser, sont données à d'autres associations partenaires qui les réaffectent et les valorisent à leur tour !

Vous retrouverez pour cette semaine :

Vous pouvez vous aussi contribuer à cet événement en nous ramenant les vélos que vous n’utilisez plus ou en adhérant à l’association pour soutenir notre démarche et apprendre à prolonger la durée de vie de votre monture : https://www.helloasso.com/associations/collectif-velos-en-ville.

Prochain apéro démontage le lundi 26 octobre 2020

apéro démontagev5L'atelier relance les apéros démontage/remontage en octobre !

Tu as un bon coup de clé ou tu souhaites simplement donner un petit coup de main à l'association, viens nous aider tous les derniers lundi du mois. Pour octobre, l'apéro démontage aura lieu le lundi 26 de 18h à 21h.

Nous allons libérer dérailleurs et manivelles des vélos les plus usés pour les remonter sur des vélos tout frais prêt à rouler! C'est l'occasion d'apprendre ou de perfectionner ses compétences en mécanique et surtout de passer un moment convivial dans l'atelier!
 
À très vite.

Coup de Pouce Vélo Réparation !

Prises de rendez-vous obligatoires pour les réparations Coup de Pouce Vélo
 
Ce dispositif est une aide de l'État permettant de faire des réparations vélo à hauteur de 50€. Ce chèque de 50€ est valable par vélo et non par personne et il peut permettre de remettre votre(vos) vélo(s) flambant(s) neuf(s) ! Ce qui n'est pas éligible au coup de pouce vélo : antivols, marquage vélo, éléments de sécurité (casques, gilets fluorescents, lumières amovibles). Pour nous faire gagner du temps à tou·te·s, il vous est possible de vous inscrire en amont sur le site www.coupdepoucevelo.fr (vos coordonnées).
 
Les permanences Coup de Pouce Vélo durent 1h30 par personne et par vélo. Vous serez accompagné par un bénévole compétent.e qui vous aidera dans vos réparations !


Protocole sanitaire

Pour venir à la permanence, vous devez obligatoirement avoir un masque ; par ailleurs un "protocole" pour nettoyer vos outils sera indiqué par les gérant·e·s de la permanence. Vous pouvez retrouver toutes les informations de la tenue de l'atelier durant cette période dans cet article.

 
 Horaires et réservations des permanences Coup de Pouce Vélo 

Nos horaires d'ouverture seront mis à jour régulièrement comme d'habitude sur notre site (au sein de cet article), en rappelant que nous dépendons de la disposition des bénévoles et que cela peut donc varier. Nous nous excusons par avance si nous ne pouvons répondre à chacun·e d'entre vous.
 
Vous pouvez réserver une permanence sur ce lien : https://collectif-velos-en-ville.garradin.eu/p/reservations/
 
 
 
 

Causettes à Bicyclette avec Fatima - épisode 3

permanence en mixité choisie, vélo, mécaniqueBonjour Fatima, tu es bénévole à l’atelier de l’association. Tu nous racontes un peu ton parcours et ce qui t’as amené à t'engager au sein du Collectif ?
Je suis arrivée au Collectif Vélos en Ville par le biais d’un ami, il y a deux ans. C'était un samedi, quand iels faisaient des repas partagés. À l’époque, je voulais me mettre à faire du vélo et nous sommes passés avec ma coloc. J’avais trouvé l’ambiance sympa et ensuite j’ai commencé à fréquenter l’atelier.
J’ai commencé à m’engager dans les activités de manière ponctuelle. Ensuite, l’année dernière je me suis engagée plus constamment pour les ateliers en mixité choisie après avoir vu le besoin de rendre l’occupation de l’espace plus accessible aux personnes autres que des hommes cis genre. 


Au sein de l’association, tu es très présente lors des permanences en mixité choisie, est-ce que tu peux nous expliquer le principe de ces ateliers ?
Ce sont des espaces sécurisés pour regagner confiance dans l’occupation de l’atelier et dans les compétences en mécanique vélo.
 
Pourquoi est ce que ce genre de permanence est nécessaire à l’univers vélo selon toi ?
Malheureusement, les ateliers de vélo sont encore très souvent des espaces d’entre-soi masculin. Cela peut être contraignant pour l’apprentissage de la vélonomie [être autonome sur son vélo] et pour donner envie aux personnes de s’engager pour le vélo.

Qu’est ce qui t’a poussé à participer à ce genre de permanence finalement ?
J’ai eu plusieurs raisons. L’envie de partager l’espace et des expériences similaires avec d’autres personnes, dans une ambiance plus adaptée. Ce que j'entends par plus adaptée, c’est par exemple pour les personnes qui comme moi, ne sont pas du tout socialisées à la mécanique. Puis c’est un engagement politique pour donner plus de visibilité aux publics de ces permanences.

En tant que femme, est ce que tu penses que le rapport aux vélos diffère selon le genre ?  Qu’est-ce que le vélo peut représenter pour la femme ? Pour toi ?
Je pense que le vélo est davantage un outil pour les femmes. Il l’a été même historiquement.Tu gagnes énormément quand tu es une femme à vélo en termes de liberté et d'autonomie. Juste le fait de pouvoir échapper aux harcèlements de rue plus facilement, c’est déjà énorme. Puis si le vélo est pratique pour tous.tes - pour être actives et présentes dans la ville - pour les femmes il sert aussi à faire le constat de leur force et de leur légitimité dans la rue au quotidien.

Un dernier conseil pour les personnes qui seraient intéressées et motivées pour faire évoluer la cause ?
Parlez en autour de vous. Venez nous voir, faire ensemble c’est plus sympa !

Zoom sur le coup de pouce vélo !

coup de pouce vélo, marseille, collectif vélos en villeVous prendriez bien un petit coup de pouce vélo ? 

Dans la perspective de la sortie du confinement, le Gouvernement, en partenariat avec la FUB (dont votre association est membre du conseil d'administration) a pris des mesures pour encourager la pratique du vélo par les Français à travers le programme "coup de pouce vélo". Parmi les mesures mises en places par notre gouvernement, l'une d'elles offre une prise en charge jusqu'à 50€ pour la remise en état d'un vélo au sein du réseau des réparateurs affiliés référencés sur cette plateforme - dont le Collectif Vélos en Ville fait partie !

Au sein du Collectif Vélos en Ville, nous pourrons faire bénéficier nos adhérents de ce "coup de pouce" à partir du lundi 18 mai. La procédure vous sera dévoilée dans les prochains jours. Notre équipe de bénévoles et de salariés travaillant pour cela.

Sachez tout de même qu'il y a quelques restrictions : ce coup de pouce ne concerne pas les antivols ou les équipements de sécurité du cycliste comme les casques ou les gilets réfléchissants mais ne concerne que les équipements du vélo et la réparation.

À bientôt !

Réouverture de l'atelier d'auto-réparation !

Vélos, marseille, réouverture, atelier Réouverture de l'atelier !
Ça y est, l’atelier participatif et solidaire d’auto réparation du Collectif Vélos en Ville reprend du service cette semaine du 11 mai ! Nous espérons que l’on ne vous a pas trop manqué, parce que vous oui, vous nous avez manqué. L'atelier aussi. Presque deux mois sans pouvoir régler son dérailleur – impensable !
 

Toutefois, afin de se conformer aux précautions à respecter, nous modifions légèrement l’accès au local de l’atelier. Contexte oblige, plusieurs règles sont devenues indispensables :
  • Le port du masque sera obligatoire à l'intérieur de l'atelier (nous ne pourrons pas vous en fournir) ; 
  • Dès l’entrée à l’atelier, vous devrez aller vous laver les mains avec du bon savon de Marseille disponible au local ;
  • L’accès est pour l’instant limité à deux adhérents à la fois et vous serez encadrés par deux bénévoles.
Les bénévoles vous donneront des consignes supplémentaires une fois à l’intérieur (des consignes simples, ne vous inquiétez pas). Nous allons peut-être devoir mettre en place un système de réservation, dont nous vous donneront les modalités plus tard. Les horaires des permanences sont affichées comme d’habitude sur notre site Web ; cela ne change pas.

À très bientôt au local de la rue Moustier pour de magnifiques réparations !

Causettes à Bicyclette avec Emily - épisode 1

coronavirus, atelier, vélo, remontage, démontage
Coucou Emily, tu es l’heureuse élue à travailler à l’atelier pendant cette période de confinement, comment ça se passe pour toi ?
Ça se passe bien ! Il a y suffisamment de choses à faire dans l’atelier pour tenir en autarcie pendant un moment.. Niveau ambiance c'est un peu trop calme par contre !

Est-ce que tu pourrais te présenter à nos lecteurs ?
J’ai été embauché sur le poste d’animatrice de la filière de réemploi des cycles. La grande partie du travail consiste à faire de la collecte de vélos, via des partenariats ou des dons individuels et à remonter et démonter des vélos reçus. Tout cela, ça sert à pouvoir proposer à la vente des biclous d’occasion accessibles à toutes et à tous et de nourrir l’atelier en pièces d’occasion. Je m’occupe également du marquage du Bicycode.

Tu es donc la mécanicienne de l’atelier ! Comment as-tu appris à réparer des vélos ? Pourquoi avoir choisi ce métier ?
J’ai passé le CQP Vendeur.se Technicien.ne Cycle à Marseille en 2 mois pendant une période de chômage où je me questionnais sur des possibles reconversions professionnelles. J’ai fait quelques voyages à vélos en France et je trouvais cette formation utile pour mes prochains voyages, que j’espère faire plus loin et plus longs. :)

démontage, remontage, vélo, coronavirusJ’imagine qu’avec tous les vélos à remonter, tu ne travailles pas toute seule, tu nous expliques ça ?
Les personnes ayant quelques connaissances en mécanique et souhaitant en apprendre plus, peuvent venir lors de séances de remontage de vélos en journée. En fonction du profil des personnes, j’adapte les jours et les séances, seul.e ou à plusieurs sur un vélo. Pour le moment, j’ai surtout remonté des vélos avec des personnes voulant ou ayant fait le CQP pendant quelques mois. À la fin du confinement, il y aura de la place pour accueillir de nouvelles personnes motivées !
Il y a aussi les bénévoles de la commission atelier qui sont impliqué.e.s dans la gestion de l’atelier et l’aide qu’ielles peuvent apporter par leur savoir mécanique.

Tu travailles sur quoi en ce moment ?
Pour le moment, je fais du remontage pour proposer des vélos à la vente à la fin du confinement et permettre aux marseillais.e.s de profiter des beaux jours revenus !

On imagine que réparer des vélos ça ne doit pas être facile tous les jours. Tu nous racontes ta dernière problématique avec un biclou compliqué à remonter ?
L’état des vélos que nous récupérons diffère. Ils peuvent être parfois très rouillés et n’avoir jamais été entretenus. Et parfois il peut nous manquer des pièces d’occasion de rechange. Ma dernière galère est une dynamo bouteille à réparer. On m’a montré une fois la procédure mais j’ai oublié. Il me reste l’option avec tutoriel et, ou  bénévole à contacter !

Et enfin, tu aurais un conseil pour toute personne qui aimerait être plus indépendante dans la réparation de son vélo ?
Je dirais que la pratique c’est ce qu’il y a de mieux : en venant par exemple aux différents moments proposés par l’association (apéro démontage, remontage en journée ou soirée), assister aux permanences, réparer son vélo et ceux des potes, etc.
 
Merci Emily et à très vite (on l'espère) sur la route !

Prochain apéro-démontage du lundi 24 février !

apéro démontage, vélos en ville C'est déjà février et tu n'oses déjà plus sortir à cause du froid ?
Et bien, viens démonter du biclou avec nous ce lundi 24 février 2020 (tous les 4ème lundi du mois), ça te détendra et te réchauffera !

L'objectif du démontage ?
Démonter les vélos - très - usés, récupérés par l'association pour en extraire les pièces qui pourraient être sauvées et se loger sur le vélo d'un·e adhérent·e pour une seconde vie ! Au-delà de l'aspect réemploi et recyclage, c'est aussi un bon moyen de s'initier à la mécanique sans avoir peur de casser, d'abîmer votre propre vélo ou encore de sortir d'un bricolage hasardeux qui vous empêcherait de rouler !

C'est aussi un moment de détente, de rencontre, de découverte, où en plus tu aides l'atelier à fonctionner en le réalimentant en pièces d'occasion.

Alors n'hésites pas à ramener de quoi boire, à manger et à nous rejoindre !

Rendez-vous à 20h00, au 24 rue Moustier dans le premier arrondissement de Marseille

Apéro - Café - Démontage du lundi 27 janvier !

apro dmontagev2C'est le début de l'année et tu n'arrives déjà plus à tenir tes résolutions ?

Et bien, viens démonter du biclou avec nous ce lundi 27 janvier 2020 (tous les 4e lundi du mois), ça te détendra et te réchauffera !

L'objectif du démontage ?
Démonter les vélos - très - usés, récupérés par l'association pour en extraire les pièces qui pourraient être sauvées et se loger sur le vélo d'un·e adhérent·e pour une seconde vie ! Au-delà de l'aspect réemploi et recyclage, c'est aussi un bon moyen de s'initier à la mécanique sans avoir peur de casser, d'abîmer votre propre vélo ou encore de sortir d'un bricolage hasardeux qui vous empêcherait de rouler !

C'est aussi un moment de détente, de rencontre, de découverte, où en plus tu aides l'atelier à fonctionner en le réalimentant en pièces d'occasion (d'autant plus en période de rentrée).

Alors n'hésites pas à ramener de quoi boire, à manger et à nous rejoindre !

Rendez-vous à 20h00, au 24 rue Moustier dans le premier arrondissement de Marseille

Merci à l'entreprise RTE pour son don de vélos !

récuperation de vélo, RTE, don, recyclage, zéro déchetPendant la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (16 - 24 novembre), l'entreprise Réseau de Transport d'Électricité a fait un appel aux dons auprès de ses salarié·e·s qui n'utilisaient plus leurs vélos. Suite à cette communication, plus d'une dizaine de vélos ont été récupérés mi-décembre en guise de cadeaux de Noël et seront prochainement retapés par les membres du Collectif Vélos en Ville.

Donner des vélos non utilisés c'est notamment contribuer à :
  • La nouvelle vie d'un vélo
  • Favoriser le zéro déchet
  • Offrir une mobilité à bas coût pour une personne
  • Sensibiliser des personnes au vélo

Une partie des vélos récupérés cette fois étaient des tailles enfants; ils seront révisés et prochainement mis à disposition d'enfants du Secours Populaire ! Il faut rappeler que chaque année près de 1,5 million de vélos adultes finissent chaque année en déchèterie...

Merci à RTE pour ce don et à tou·te·s les particulier·e·s qui donnent la possibilité de redonner une nouvelle vie à leurs vélos ! N'oubliez pas que le Collectif Vélos en Ville se déplace pour récupérer les vélos au sein de votre domicile ou lieu de travail et que de nombreuses personnes ne pensent pas forcément à donner leur vélo !

Apéro - Café - Démontage du lundi 23 décembre !

apro dmontagev2C'est les vacances de Noël et entre la dinde de mamie et les conversations familiales tu as besoin de te défouler ?

Et bien, viens démonter du biclou avec nous ce lundi 23 décembre (tous les 4e lundi du mois), ça te détendra et te réchauffera !

L'objectif du démontage ?
Démonter les vélos - très - usés, récupérés par l'association pour en extraire les pièces qui pourraient être sauvées et se loger sur le vélo d'un·e adhérent·e pour une seconde vie ! Au-delà de l'aspect réemploi et recyclage, c'est aussi un bon moyen de s'initier à la mécanique sans avoir peur de casser, d'abîmer votre propre vélo ou encore de sortir d'un bricolage hasardeux qui vous empêcherait de rouler !

C'est aussi un moment de détente, de rencontre, de découverte, où en plus tu aides l'atelier à fonctionner en le réalimentant en pièces d'occasion (d'autant plus en période de rentrée).

Alors n'hésite pas à ramener de quoi boire, à manger et à nous rejoindre !

Rendez-vous à 20h00, au 24 rue Moustier !

Apéro-Café-Démontage du lundi 25 novembre !

apéro démontageC'est le retour du grand froid et tout le monde commence à grelotter ?

Et bien, viens démonter du biclou avec nous ce lundi 25 novembre (tous les 4ème lundis du mois), ça te détendra et te réchauffera !

L'objectif du démontage ?
Démonter les vélos - très - usés, récupérés par l'association pour en extraire les pièces qui pourraient être sauvées et se loger sur le vélo d'un·e adhérent·e pour une seconde vie ! Au delà de l'aspect réemploi et recyclage, c'est aussi un bon moyen de s'initier à la mécanique sans avoir peur de casser, d'abîmer votre propre vélo ou encore de sortir d'un bricolage hasardeux qui vous empêcherait de rouler !

C'est aussi un moment de détente, de rencontre, de découverte, où en plus tu aides l'atelier à fonctionner en le réalimentant en pièces d'occasion (d'autant plus en période de rentrée).

Alors n'hésite pas à ramener de quoi boire, à manger et à nous rejoindre !

Rendez-vous à 20h00, au 24 rue Moustier !

Retour et futur de la permanence en mixité choisie

5novembre2019Bonjour à tou·te·s !

Mardi passé, le 5 novembre, pour la permanence en mixité choisie sans homme cisgenre, la permanence a eu lieu comme chaque 1er mardi de 17h30 à 21h mais nous avons également proposé un nouveau temps à partir de 20h30, et ce, pour chaque prochaine permanence en mixité choisie sans homme cisgenre.

Pourquoi ?
Nous avons souhaité proposer un temps de parole à partir de 20h30 (femmes cis et trans, hommes trans et personnes non binaires) car nous avons eu récemment - et nous aurons toujours - affaire à des personnes qui sont en désaccords avec cette permanence. L'idée est de se dire que ces types de moments ne doivent pas nous décourager sinon nous donner davantage de force, et c'est ce que nous souhaitons retrouver avec chacun·e d'entre vous;  et surtout de rappeler que même si cette permanence existe depuis un an et demi, il faut toujours se justifier sur le pourquoi du comment de son existence.

C'est usant, et pour éviter l'usure mais plutôt renforcer la sororité/ solidarité, nous avons besoin de vous ! Si l'on a envie d'être pédago où tout simplement d'être plus à l'aise, il faut être outillé·e. Nous vous invitons donc à venir échanger, témoigner, proposer des idées, proposer des outils, pour faire face à des violences, des propos sexistes en lien avec la permanence et sur l'espace public.

Ce nouveau format de permanence se veut être également, si vous le souhaitez, un moment où nous occupons différemment le lieu tout en parlant vélo, pour permettre à d'autres personnes qui n'ont pas forcément de vélo (pas encore!) ou qui ne souhaitent pas faire de réparations, de pouvoir venir. Il s’agit d'un moment initiateur pour les permanences futures. A chaque permanence nous acterons du thème suivant pour le mois d'après sous différents supports que vous choisirez/ nous choisirons ensemble (lectures, films, échanges, témoignages de situations, actions etc) en gardant pour fils conducteurs le vélo et l'espace public.

Voici l’extrait d’un texte qu’a écrit Fatima, cycliste, féministe et actrice de cette permanence  : « Être une femme à vélo, c’est être une femme dans l’action. Et pour des raisons que les gens s’acharnent à attribuer à notre nature, à nos capacités et même à nos vêtements, ça dérange. En effet à vélo, nous sommes obligé · e·s d’abandonner un peu l’idée que nous pouvons être invisibles dans la rue (nos problèmes sont invisibles, pas nos corps). »

Pour aller plus loin, voici quelques articles qui rappellent que l’espace public demeure la place de l’homme et que le vélo permet davantage de se l’attribuer et de s’émanciper :

  • Le vélo, l’outil des féministes : par ici
  • Petite histoire du cycloféminisme : en cliquant ici
  • Les Ovarian Psycos, collectif féministe et cycliste : juste ici
  • Cairo Cycling Geckos, association qui défend une des pratiques interdites aux femmes, faire de la bicyclette : à visionner juste là
  • Yves Raibaud spécialiste de la géographie du genre (bouquin à lire : la ville faite par et pour les hommes ed.Belin) « seulement un piéton sur cinq, la nuit, est une femme » : à lire ici
  • Ride en non mixité : cliquez là
  • Idées pour rendre la ville aux femmes : à débattre juste là

Parce que l’objet n’est pas de savoir si le vélo nous rompt ou pas l’hymen, mais de noter que c’est en direction de la réappropriation de l’espace public qu’il nous emmène !

De ce fait, pour que le vélo demeure émancipateur, nous vous attendons nombreuses et nombreux chaque 1er mardi du mois dans la permanence en mixité choisie sans hommes cisgenres ! Pour en savoir plus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

>>> Pour le prochain temps après la permanence du 3 décembre 2019 nous vous proposerons un ciné-soupe à partir de 20h30 ! <<<

Merci !

Cinvlosoupe

23 septembre 2019 : Soirée démontage

apéro démontageC'est le grand rush de la rentrée et tout le monde s'est mis en mode fusée ?

Et bien, viens démonter du biclou avec nous ce lundi 23 septembre (tous les 4ème lundis du mois), ça te détendra et te défoulera !"

L'objectif du démontage ?

Démonter les vélos - très - usés, récupérés par l'association pour en extraire les pièces qui pourraient être sauvées et se loger sur le vélo d'un·e adhérent·e pour une seconde vie ! Au delà de l'aspect réemploi et recyclage, c'est aussi un bon moyen de s'initier à la mécanique sans avoir peur de casser, d'abîmer votre propre vélo ou encore de sortir d'un bricolage hasardeux qui vous empêcherait de rouler !

C'est aussi un moment de détente, de rencontre, de découverte, où en plus tu aides l'atelier à fonctionner en le réalimentant en pièces d'occasion (d'autant plus en période de rentrée).

Alors n'hésite pas à ramener de quoi boire, à manger et à nous rejoindre !

Rendez-vous à 20h00, au 24 rue Moustier !"

Atelier mobile tous les jeudis soirs de 18h30 à 20h30 à l'îlot Velten à Belsunce !

atelier mobile cocoveltenLe Collectif en Ville fait partie du dispositif "Prends la Pause" qui vise à lutter face à l’abandon et à l’isolement des habitants de la zone marseillaise "grand centre ville". Voici la page Facebook : juste ici !

Sont visés en priorité les 14 - 25 ans, et parmi lesquels ceux les plus éloignés des dispositifs mis en œuvre par les pouvoirs publics et le tissu associatif.
Doivent être également visées les familles, notamment celles monoparentales à dominante féminine en mettant en place des actions de soutien à la parentalité en lien avec la jeunesse.

Dans ce cadre, le Collectif propose un atelier mobile d'auto-réparation (avec accompagnement) sur des réparations de base type réglage de freins, dérailleurs, réparations de crevaison à l'îlot Velten situé au 16 rue Bernard du Bois 13001 Marseille.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux !

Des vélos de toutes les tailles à tous les prix !

Velo a vendre IMG 20190410 120546Après des séances acharnées de remontage et le travail remarquable des bénévoles et salariés de l'atelier, nous avons quantité de vélos à vendre. Il y a littéralement de tout alors si vous cherchez une bicyclette pour vous ou un.e ami.e, que vous connaissez quelqu'un qui en veut une, que vous connaissez quelqu'un qui connaît quelqu'un ... Bref vous l'avez compris, n'hésitez pas à faire passer le mot autour de vous !

A un mois de la vélorution et deux mois de la Fête du Vélo, il est plus que temps d'avoir sa propre monture !

La permanence en mixité choisie devient mensuelle

Cher.e.stou.te.sA partir de juillet 2018, tous les premiers mardis du mois, le collectif Vélos en Ville proposera un atelier en mixité choisie sans hommes cisgenres.

Pourquoi ?

Durant le mardi 15 mai 2018 s’est déroulée une permanence non-mixte au collectif Vélos en Ville suite au constat que seulement 30 % des usager.e.s de l’atelier sont des femmes, que le lieu comme la pratique de la mécanique sont toujours très liés aux hommes et que cela tend à décourager des femmes. Cette permanence a été un succès puisqu’une trentaine de femmes sont venues, témoignant du plaisir qu’elles ont eu à agir et parler librement (sans propos sexistes, sans outils pris des mains, sans difficultés à s’imposer), qu’elles reviendraient à ce type de permanences et par la suite à d’autres avec des hommes puisque ce temps leur permet de s’approprier les lieux paisiblement et de prendre confiance.

Inclure les personnes discriminées du fait de leur genre

Cependant, cette permanence a exclu des personnes notamment les trans (binaires et non-binaires) c’est pourquoi nous avons décidé de pérenniser un autre format de permanence qui serait celui de permanence en mixité choisie sans hommes cisgenres, c’est-à-dire où seuls les hommes qui s’identifient à leur genre assigné à la naissance, ce qui est un privilège, ne seront pas conviés ce jour-là. Il faut bien entendre par là que nous ne dénigrons en aucun cas les hommes cisgenres, nous souhaitons juste inviter toutes les personnes qui subissent des discriminations liées au genre le temps de quelques heures pour favoriser leur inclusion.

Créer une réelle mixité

Nous rappelons que ces permanences sont un outil pour permettre une réelle mixité dans les autres permanences qui n’existe pas aujourd’hui, c’est pourquoi elles se dérouleront une fois par mois et non pas toutes les semaines. Ces permanences sont un tremplin pour accéder à une appropriation par tou.te.s de l’atelier d’auto-réparation du collectif Vélos en Ville, aujourd’hui encore trop genré.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter les sites de ces ateliers vélo qui proposent déjà ce genre d’initiatives, à titre d’exemple :
 
Un p’Tit véLo dAnS La Tête à Grenoble :
Récup’R à Bordeaux :
Collectif cyclo-féministe de Montréal, de France et d’ailleurs :

Permanence réservée aux femmes : compte-rendu de la réunion du 15 mai 2018

Pourquoi un atelier non-mixte féminin ?

la mécanique vélo cest laffaire de toutes“Égalité femme/homme : et si on passait à la vitesse supérieure ?”

La mécanique demeure encore une activité destinée aux hommes et beaucoup de femmes - sans généraliser bien sûr puisque nous sommes nombreuses et nombreux à déconstruire ces stéréotypes - sont encore peu habituées à l'usage des outils et, de fait, peuvent être plus craintives dans un milieu qui leur est moins familier, de par leur éducation.

Cette permanence doit être vue comme un outil permettant aux femmes de s'approprier un lieu ainsi qu'une activité toujours perçus comme masculins, s'en approprier les codes et devenir plus à l'aise dans les espaces en mixité (et pas uniquement dans les ateliers vélo).

Contrairement aux hommes (parfois malgré eux), les femmes ont rarement des lieux de la sphère publique où elles peuvent se retrouver entre femmes. Il s'agit donc également d'offrir un espace d'échanges où la parole se libère sur des sujets tels que le sexisme.

Nous nous inspirons notamment des ateliers tels qu'Un p'tit vélo dans la tête à Grenoble ou la Cyclofficine de Paris et d'autres ateliers du réseau de l'Heureux Cyclage qui ont travaillé sur les questions de genre et ont mis en place des ateliers en non mixité féminine ou/et en mixité choisie (ce qui exclu l'homme "cisgenre", qui se réfère donc à une personne dont le genre est en adéquation avec le rôle social attendu, comportement, choix professionnels et personnels de vie, sexualité, etc.). Pour l'instant nous avons opté pour une permanence exclusivement féminine avec possibilité d'évolution en mixité choisie (sans hommes cisgenres).

Quelques liens pour aller plus loin :
http://wiklou.org/wiki/Les_questions_li%C3%A9es_aux_genres
http://lmsi.net/La-non-mixite-une-necessite

Au plaisir d'en discuter ensemble et rendez-vous le 15 mai à partir de 17h30 pour la première permanence non-mixte du Collectif Vélos en Ville.

Etude de l'ADEME sur les ateliers vélo

infographies atelierautoreparationEn septembre 2016, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) rendait publique une enquête sur les différents services vélos pouvant être mis en place dans les territoires par différents acteurs. Deux des services vélos les plus répandus en France, le VLS et les ateliers vélos participatifs et solidaires n’étaient alors étudiés que sous l’angle de l’offre et non de l’impact.
 
C’est désormais chose faite pour les ateliers vélos, puisque l’ADEME a ajouté un cahier supplémentaire à son étude, ainsi qu’une infographie. Cette étude a été menée au sein des ateliers vélos participatifs et solidaires de L’Heureux Cyclage durant le deuxième trimestre 2017.
 
Mais que nous apprend cette étude ?

Lire la suite : Etude de l'ADEME sur les ateliers vélo

Auto-réparer son fauteuil roulant, c'est possible !

CVV Marseille Handicap, Collectif Vélos en Ville, Handicap, Fauteuil roulant, Réparation, SDPH, MarseilleMarseille ville dédiée à la voiture et condamnée au clou rouillé? Au premier abord on a envie de répondre oui mais, mais...

Le Collectif Vélos en Ville existe sur Marseille depuis 20 ans et travaille à la promotion du vélo en ville en proposant entre autres des initiations à la pratique du vélo, en s'engageant pour plus de pistes cyclables dans la cité, en organisant des événements comme la Fête du Vélo et en mettant un atelier d'auto-réparation participatif et solidaire à la disposition des cyclistes.

Lire la suite : Auto-réparer son fauteuil roulant, c'est possible !

Collecte, recyclage et réemploi de vélos

Si vous avez un vélo inutilisé et poussiéreux dans votre cave ou votre grenier, coincé entre un minitel et un appareil à raclette, vous pouvez venir nous le donner.

Ces donations sont importantes pour notre atelier participatif et solidaire car elles nous permettent de réparer et remettre en circulation ces vélos à prix modiques et d’alimenter notre stock de pièces détachées pour remonter d'autres bicyclettes.

Si vous faite partit d’un syndicat de copropriété nous pouvons aussi organiser une collecte et vous débarrasser gratuitement des vélos inutilisés ou abandonnés dans tout l’immeuble.

Nous nous occupons de tout : un mois avant la collecte nous plaçons des affiches informant de la collecte dans la cage d'escalier de l’immeuble. Nous mettons également sur les vélos suspecté un papier que le propriétaire doit signer pour prouver que le vélo n’est pas abandonné. Nous passons ensuite le jour de la collecte en vélo cargo ou en camion selon le nombre de vélo à récupérer.

N’hésitez pas à nous contacter par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 09 54 58 88 77

Marquage antivol pour vélos

IMG 1035Le vol de vélo est un véritable fléau à Marseille, le marquage antivol est une des solutions : il est dissuasif et vous pouvez prouver que c'est le votre grâce au passeport, si il est retrouvé par la police ou si vous croisez quelqu'un dessus dans la rue.
 
Vous pouvez faire marquer votre vélo au local de l'association sur rendez-vous. Le marquage dure une demi-heure. Vous devez ramener votre carte d'identité et si possible un justificatif de l'achat du vélo.

 
Tarif : 20€ (non-adhérent.e.s) / 8€ (adhérent.e.s)

Plus d'informations sur le site bicycode.org.

La Vidéo de l'atelier : comment réparer une crevaison ?

Où sommes-nous?

24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77