24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Permanences de l'atelier :

Lundi 30 : 18h45-21h
Mardi 31 : 18h-20h30
Mercredi 01 : 16h-21h
Jeudi 02 : 17h15-21h
Vendredi 03 : 18h-20h30
Samedi 04 : 13h-19h
 

Newsletter




Aménagement de la rue Breteuil : acte 4

Notre association, le Collectif Vélos en Ville, participe activement à la concertation mise en place par la mairie du 6e et 8e arrondissement pour l’aménagement de la rue Breteuil par la métropole.

 

L’acte 1 a eu lieu le 2 mai avec une réunion organisée par la mairie du 6/8 avec les commerçants où nous nous sommes invités. Nous nous sommes émus que l’on nous présente à cette occasion des options d’aménagement qui ne respectent pas l’article L228-2 du code de l’environnement, pour lequel la métropole a pourtant été condamnée 7 fois suite à des recours déposés par votre association.

 

L’acte 2 eu lieu une semaine plus tard avec les habitants et riverains de la rue Breteuil où certains commerçants se sont invités. Nous nous sommes alors émus de voir que la totalité de la salle été non seulement convaincue par la nécessité de redistribuer l’espace en faveur des mobilités actives, piétons et vélos, mais également porteuse de la démarche : une première depuis la création de l’association en 1996.

 

L’acte 3, bien que beaucoup plus flou, peut être assimilé à la mise en place d’affiches contre cet aménagement par certains commerces, comme le montre cet article de madeinmarseille.fr, le nombre réel d’affiches et de commerce restant à déterminer.

 

L’acte 4 est celui que nous vous proposons ici et où nous explicitons notre vision du projet.

 

1. Une piste cyclable et à double sens

 

Lorsqu’une rue est suffisamment large, on peut en profiter pour créer une piste cyclable (et non pas une bande cyclable) bidirectionelle ou, mieux encore, deux pistes cyclables bilatérales, c'est-à-dire de chaque côté de la voirie.

 

2. Des trottoirs élargis

 

Dans la même logique et pour relancer le désir de se déplacer à pied, il faut créer des trottoirs allant au-delà des prescriptions - bien qu’à Marseille dans ce domaine-là aussi il est déjà difficile d’avoir le minimum légal.

 

3. Un projet global

 

Il n’y a pas de petit aménagement ni de petites pistes cyclables. Quelle que soit leur longueur, elles sont toujours bonnes à prendre.

Ceci étant dit, au vu de la situation du tout voiture de Marseille, du retard de notre ville en matière de mobilité active et de l’urgence climatique, il convient de n’allouer de budget qu’à des projets de mobilités actives. Et c’est ainsi qu’il apparaît évident de considérer l’aménagement de la rue Breteuil dans sa totalité, du cours Jean Ballard jusqu’à l’avenue du Dr Escat, et non pas seulement entre le cours Pierre Puget et le boulevard Vauban.

 

4. Stopper les traversées de Marseille

 

La rue Breteuil et la rue du Dr Escat sont l’itinéraire privilégié de nombreux automobilistes qui ne font « que » traverser Marseille, et ce, notamment, pour éviter le tunnel du Prado Carénage ou la L2. Toutes ces voitures qui n’ont absolument rien à faire ici, polluent l’air des riverains, mettent en danger la vie des enfants de l’école de Breteuil, des résidents et autres usagers concernés par la vie ou l’activité du quartier, génèrent une pollution sonore et un trafic dont les nuisances vont bien au-delà de la rue Breteuil.

 

Pour endiguer ce trafic de transit, et pour s’assurer que le projet atteindra son objectif initial de pacification de l’espace, nous proposons plusieurs inversions du sens de circulation le long de ladite rue et selon le schéma suivant. L’aménagement est minimal puisqu’il suffit pour cela de changer de place cinq panneaux de circulation : Oui, seulement cinq, réutilisés et seulement déplacés, donc un aménagement vertueux appliquant un principe d’économie circulaire. Et on éteint les feux (tricolores).

vélo Marseille baladerue-breteuil sudRRR