24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Semaine du 26 octobre
Lundi : 18h15 - 20h
Samedi : 10h30 - 19h
 
 

Newsletter




Le Parlement Européen inclut le vélo au sein des recommandations relatives au réseau Transeuropéen de Transports


photo ECF

«Notre voix a été entendue» : Mouvement des cyclistes remporte le soutien du vote de l'UE pour le développement d'infrastructures cyclables

18.12.2012, European Cyclists' Federation

 

Vélo et EuroVelo ont été inclus dans un vote communautaire crucial sur les règles de financement des infrastructures, ouvrant la porte à des milliards d'euros d'investissements  

La commission des transports et du tourisme du Parlement européen a voté sur les lignes directrices essentielles aux infrastructures de transport de l'UE. Pour la première fois, les députés ont décidé d'inclure le cyclisme au sein des lignes directrices du réseau transeuropéen de transport (RTE-T), ouvrant la porte à des milliards d'euros d'investissements sur le vélo.

Cette décision intervient après presque un an de campagne intense par la Fédération européenne des cyclistes (ECF), ses groupes membres et alliés de l'industrie et des dizaines de milliers d'e-mails envoyés aux députés européens dans la période qui a précédée le vote. Bien que n'étant pas adopter le texte exact proposé par l'ECF, le Comité a voté les amendements suivants:

Les synergies avec les autres politiques doivent être exploitées, par exemple avec les aspects du tourisme en incluant des structures de génie civil tels que ponts ou tunnels d'infrastructure vélo pour de longues pistes cyclables à distance comme les EuroVelo routes.

Cette inclusion dans le texte donnera au vélo la possibilité d'accéder à des dizaines de milliards d'euros dans le financement d'infrastructures.

« Notre voix a été entendue. Si le monde du cyclisme n'avait pas été mobilisé, alors le vélo et EuroVelo auraient été écartés par d'autres formes de transport. Pire encore, les grands projets d'infrastructures de transport d'envergure auraient ignoré les besoins des cyclistes », explique Bernhard Ensink, Secrétaire général de l'ECF.

« Ce vote représente un changement important dans l'attitude et une première étape dans la bonne direction. La commission des transports et du tourisme du Parlement européen a montré qu'elle peut améliorer les conditions de cyclisme à travers le continent en donnant au vélo les investissements qu'il mérite. Les portes pour plus d'investissements dans le cyclisme sont maintenant ouvertes. "

Entre 2007 et 2013, a été alloué au vélo seulement 0,7% des fonds européens disponibles pour le transport. Pour la prochaine période financière (2014-2020), l'ECF a identifié € 6 milliards, soit 10% du financement de l'UE qui devrait être consacré au cyclisme, mais pour le déverrouillage de ces fonds, il faudra plus de pression sur les institutions européennes des citoyens.

Ensink dit: « La lutte n'est pas encore terminée. Nous avons encore de plus grandes batailles à venir l'année prochaine, l'Union européenne prend des décisions importantes sur les budgets de transport encore plus grandes. Nous allons avoir besoin de votre aide pour rappeler aux institutions européennes, nationales et régionales sur l'importance stratégique du cyclisme. "

Le vote aura maintenant la parole à la plénière par le Parlement avant que les détails ne soient discutés et négociés avec les États membres au sein du Conseil de l'Union Européenne dès l'an prochain.

Pour une zone apaisée visible à Noailles