24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Permanences uniquement sur RDV
Achats de pièces et de vélos pd les permanences
Horaires et resa sur la page d'accueil
 

Newsletter




MICRO-SONDAGE sur la " zone de rencontre Velos-Autos-Motos-Piétons " Noailles-Opéra-Belsunce

Collectif Vélos en Ville Marseille sondage zone apaisée Noailles-Opéra-Belsunce
Plus de 95 % des usagers marseillais sont favorables à la zone de rencontre. Jamais à court d'idées, le CVV a interpellé  les usagers de la zone de rencontre de Noailles. Découvrez l'analyse du sondage faite par un adhérent maître de conf' en statistiques, Bernard PY. 

Effectué par questionnaire (en face à face) le samedi 20 septembre 2014 de 14 heures à 15 heures 30, aux carrefours « Cours Lieutaud X rue Jean Roques » et «  Rue d’Aubagne X rue Moustiers ».

Ce micro-sondage, dont le but était de déterminer si les usagers connaissaient les modalités de ces zones, comprenait 3 types de questions, à partir desquelles, les enquêteurs pouvaient continuer à interroger par des questions ouvertes sur chacun des thèmes :

    Question 1/ Savez-vous que vous entrez dans une " zone de rencontre " ?
    Question 2/ Savez-vous que la vitesse est limitée à 30Km/h ?
    Question 3/ Etes-vous favorable à ce genre de dispositif ?

1) A la première question, 46 réponses ont été enregistrées : 32 automobilistes, 5 motos, 9 piétons.
Un cinquième (20 %) des automobilistes déclaraient savoir qu’ils rentraient dans une zone règlementée.
Par contre la grande majorité (85 %) des autres catégories (motos, cyclistes et piétons) ne le savaient pas.
De façon plus qualitative, la grande majorité des interviewés a reconnu que le terme était fort mal choisi, et ont préféré celui de « zone de partage » ou « zone de respect mutuel».
En outre, presque personne ne savait que les vélos avaient le droit de rouler en sens inverse ;  quelques-uns ont trouvé cela dangereux.

2) A la deuxième question, nous obtenons 40 réponses exploitables : 28 automobilistes, 5 motos et 7 piétons.
La grande majorité des automobilistes (plus des deux tiers, 67,8 %) déclarent la question sans fondement car il est pratiquement impossible d’atteindre les 30 Km/h dans ces petites rues.
Les autres ne connaissent pratiquement pas cette limitation, mais trouvent important de réglementer la vitesse.

3) L’immense majorité (97,6 %) des personnes interrogées toutes catégories se déclarent favorables à un tel dispositif.
Dans l’effectif des piétons, les résidents et (ou) commerçants voudraient que ce dispositif soit mieux connu et signalé (panneaux bien placés, publicité, échanges).

Pour une zone apaisée visible à Noailles